Oui c'est vrai... Si c'est pas une idée saugrenue je vous le demande !

N'as t'on pas mieux à faire à cette heure là que de pianoter en robe de chambre sur le clavier de son PC ?

Comme dormir par exemple ... (Ohh oui... dormir...)

Alors je vais vous dire, c'est pas comme si j'avais une journée bien remplie qui m'attendais demain.

J'adore tout simplement pianoter sur mon clavier la nuit. Surtout quand je cumule quelques heures de sommeil à peine sur 48 H. D'ailleurs je suis sure que si j'insiste, je vais lancer la mode des cernes sous les yeux et mener le secteur anticerne de l'Oréal à la ruine.

 

Et ce n'est surement pas à cause d'une fichue machine à laver qui tourne a cette heure ci ! Et encore moins à cause de la charmante ménagère que j'entends marcher en ce moment même, parée à en remettre une autre !

Non non ! C'est bien connu, son linge on le lave à partir d'une heure du matin ! Des fois que le compteur n'aurait pas enclanché les heures creuses... C'est l'evidence même.

Et ce n'est surement pas dû  au fait que les gendarmes soient intervenus hier au soir pour faire cesser le tapage nocturne. Quelle idée voyons... Il faut vraiment avoir l'esprit mal tourné pour y voir autant de sournoiserie. Juste un concours de circonstances...

Mme Ma Voisine a simplement songé à une heure du matin que son compteur pouvais prendre du retard. C'est tout...

 

Vous l'avez compris... J'ai le sentiment que la guerre des tranchées est déclarée suite à une altercation hier soir. Non, non je ne lui ai pas sauté dessus. C'est Mme et Mr qui "altercationnaient". Je leur ai juste demandé de bien vouloir remettre ça au lendemain... Le debut de la fin... D'un an de paix relative due à une patience que je ne m'étais pas soupconnée.

 

Mais avant d'en venir à Hiroshima et à l'armistice probable qu'engendreras un départ précipité de ce superbe appart que j'occuppe depuis 5 ans ... Commencons par le debut...

 

Et pour inaugurer le début de ce fabuleux conte... Je vous lance un petit défi...

Si nous n'étions pas des gens civilisés.. Quel retour de baton particulièrement retors mettriez vous au point pour quand cette charmante dame se sera enfin décidé à dormir ?

Aucun ? Menteurs ! Je suis sûre que vous êtes capable de me trouver deux trois petites choses qui feraient pâlir un maître inquisiteur pinces en main!